×
 

Actualités

Être sénateur ne donne pas le droit de dire n’importe quoi …

Publié le 10 mai 2018, par Richard TALBOT (Admin)

Le 28 avril 2016, le Dr Hervé Poher, sénateur alors en exercice, a répondu à une interview sur Egora, et a prononcé des phrases incompatibles avec la confraternité :

Je suis dans le monde médical et je sais très bien qu’une fois qu’on est médecin on défend son métier et surtout son tiroir-caisse

Les praticiens oublient certaines choses, certains devoirs et par-dessus tout que c’est un service public

Quand on écoute certains médecins ou les syndicalistes, on a l’impression que la médecine ce n’est qu’une boîte à sous.

Ces propos déplacés avaient déjà fait l’objet d’une réponse circonstanciée et fort joliment tournée de notre consœur Isabelle Luck : Réponse à M. le Sénateur Hervé Poher.

Trois médecins adhérents de la FMF (Pascal Charbonnel, D. Le V. Et Richard TALBOT) n’en sont pas restés là et ont porté plainte devant le CDOM du Pas de Calais pour non-respect des articles 31 et 56 du code de déontologie.

Le Dr Poher a tenté pour sa défense d’invoquer la liberté d’expression et l’immunité parlementaire.

La chambre disciplinaire du CROM des Hauts de France ne l’a pas suivi sur ce terrrain et l’a donc fort logiquement condamné à une peine symbolique mais tout de même parfaitement réelle d’avertissement.

Cependant l’ancien sénateur reste droit dans ses bottes, et sur son blog il considère que cette condamnation est surtout le résultat d’un conflit avec l’Ordre des médecins et non pas la conséquence logique de propos déplacés. Aucun regret ni remord, encore moins de rétractation ou d’excuses...

JPEG - 913.3 ko
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 542.5 ko

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top