×
 

Actualités

La ROSP pédiatrique 2018 sera un flop retentissant.

Publié le 13 décembre 2017, par Richard TALBOT (Admin)

Lors de la signature de l’avenant 1, la CNAM nous l’avait promis, la revalorisation en année pleine pour les pédiatres atteindrait 15000 €.

Une partie non négligeable de cette somme devait provenir de la rémunération Médecin Traitant des pédiatres et une autre de la nouvelle ROSP mis en place. Au passage ces revalorisations doivent aussi profiter aux généralistes.

Effectivement sur le papier la ROSP pédiatrique représente 305 points, soit normalement 2135 € si tous les items sont réalisés.

Dans les faits il en sera tout autrement.

En effet, faute de communication envers les familles et les médecins, les signatures de contrat MT pour les enfants sont à la traîne.

Au 30/10/2017 (chiffres aimablement fournis par la CNAM) seuls 1,5 million d’enfants ont un MT déclaré … sur 12 millions de moins de 16 ans ! soit 12,5 % seulement de la "cible".

Ce qui représente en moyenne 27,5 enfant par généraliste et 113,5 par pédiatre, donc des sommes mirifiques de 165 à 681 € au titre des FMT !! de quoi déboucher le champagne.

Et pour la ROSP, comme elle est proratisée en fonction d’une patientèle active théorique de 600 petits patients, les chiffres de ROSP atteindont péniblement 100 € pour les généralistes et 400 € pour les pédiatres. Difficilement car je vous rappelle certains des items : EFR annuelle pour les asthmatiques, évaluation des acquis de vocabulaires par ERTL4 pour les enfants de 4 ans, examen bucco-dentaire par le dentiste, dont il est quasi certains qu’ils ne seront jamais atteints par la majorité des médecins. Surtout que jusqu’à hier 12/12/2017 les indicateurs de suivi n’étaient même pas affichés sur EspacePro. Et à ce jour 13/12/2017 ils sont bien affichés … mais tous avec la mention "Vos données seront disponibles prochainement" ce qui n’est pas le plus efficient pour suivre les choses.

Pour les pédiatres, on parle donc d’une revalorisation de … 1000 € maximum, bien loin donc des promesses initiales de la CNAM.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top