×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 25-06-2017

Publié le : 25 juin 2017

Chers amis,

  • Vous avez été privés de Point Hebdo durant ces trois dernières semaines, pour cause d’organisation du Congrès FMF à Marseille les 08-09-10 juin. Ce fut un beau congrès, où 250 médecins ont planché sur l’avenir de la médecine libérale. Le travail en équipe a constitué la question centrale des ateliers, équipes ne voulant pas dire unicité géographique. Nous avons découvert des dispositifs déjà fonctionnels sur certains territoires : plate-forme de SOS-Médecins 91 ouverte à tous les médecins libéraux qui cherchent une infirmière ou un kiné en urgence pour éviter une hospitalisation par exemple. Ou une convention en Savoie avec un hôpital qui régule à l’accueil et renvoie les patients aux libéraux qui répondent présents selon leurs disponibilités. D’autres sont en cours de mise en place, comme un beau projet de Retour Rapide Après Chirurgie (RAAC) en Martinique. Preuve que les libéraux savent monter des projets partenariaux intelligents et créatifs avec leurs correspondants naturels, sans avoir forcément besoin de créer des Maisons de santé. Le Dr Michel Varroud-Vial, représentant de la DGOS (Direction Générale de l’Organisation des Soins) a d’ailleurs annoncé qu’il souhaitait créer un fonds spécial dédié à la mise en place de ces dispositifs expérimentaux territoriaux.
  • Ces journées ont été également l’occasion pour la FMF de prouver qu’on peut organiser un congrès sans présence de l’industrie, pharmaceutique ou autre. Pas de laboratoire ni quelconque mutuelle sur les stands. Au contraire, nous y avons présenté des outils créés par les médecins pour les médecins, comme le logiciel associatif AlmaPro, la messagerie sécurisée Apicrypt, ou l’assureur indépendant La Médecine Libre.
  • Il faut dire qu’en plus de leur éthique, ces outils sont nettement plus efficaces et réactifs. Témoin les messageries sécurisées. Alors qu’Apicrypt est opérationnel depuis plus de quinze ans, le gouvernement veut installer à marche forcée SA messagerie MSSanté. Total, les hôpitaux s’équipent de MSSanté à grande vitesse, et le gouvernement est très fier, .... mais personne ne s’en sert. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le responsable même de l’ASIP, en charge de cette messagerie. On peut comprendre pourquoi. Avec MSSanté, il faut aller sur le site, télécharger les résultats, les convertir en PDF, les scanner, puis les incorporer dans les dossiers un à un. Avec Apicrypt, vous allez chez l’hébergeur, cliquez sur un petit utilitaire, et hop, tous les résultats dispatchés dans vos dossiers en moins de 5 secondes. Malgré cela, devinez à qui on cherche des poux dans la tête ? Pour une fois, Apicrypt est sorti de sa réserve et a fait aussi un communiqué de presse.
  • Puisqu’on parle pratique, le 1er juillet arrive, avec des nouveaux tarifs. Nouveaux tarifs conventionnels pour les médecins secteur 1 ou secteur 2 signataires OPTAM, avec le passage à 5 euros (au lieu de 3) des Majorations de Coordination Généraliste (MCG) ou Spécialiste (MCS), avec les revalorisations pour les psychiatres (CNpsy ou VNpsy), ou pour les chirurgiens (coefficient K). Je rappelle que la MCG peut désormais s’appliquer aux patients qui consultent loin de chez eux, à condition de faire un retour au médecin traitant. Utile à savoir à la veille des transhumances estivales. Et aussi, enfin le frottis à taux plein : JKHD001=12,46 euros. Le décret peut porter à confusion, mais c’est bien ce qu’il faut comprendre. En revanche, disparition du CA (Consultation Approfondie). Retrouvez tout ce qui change sur les plaquettes FMF, et spécifiquement pour les gynécos (en A5 et A4).
  • Je terminerai par un rappel sur la tarification du certificat de décès, car j’ai reçu beaucoup de questions à ce sujet. La visite pour certificat de décès est maintenant rémunérée 100 euros, pour tout médecin, mais uniquement aux horaires de Permanence Des Soins. Il faut en faire la demande par une note d’honoraires auprès de votre CPAM.

Je vous souhaite une belle semaine.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top