×
Accueil > UG Zapping > UG Zapping n° 125
1UG Zapping n° 125

UG Zapping


par Claude Bronner

UG Zapping n° 125

Publié le : 5 février 2017

Un G pour les Généralistes !

Au 1er mai 2017, la consultation de base du généraliste passera à 25 €. Mais cela se fera par une majoration (une MMG de 2 euros) comme c'est déjà le cas pour les médecins spécialistes qui ont la MPC depuis 2011. Les secteurs 2 continueront de coter le C sans majoration et leurs patients seront remboursés sur 23. Cette différence de remboursement est contestée en Conseil d'Etat par la FMF car il s'agit à l'évidence d'une double peine pour ces patients.

Comme il était hors de question pour les généralistes de faire des cotations complexes pour l'acte de base, le C+MMG va devenir G. Le V deviendra un VG et le CS pour les généralistes qui les cotent un GS.

Ces points sont rappelés dans cette diapositive proposée par Madame Lacaisse à la dernière CPN (Commission Paritaire Nationale) : "modalités de facturation de la majoration MMG (2 €) applicable à la consultation des généralistes à compter du 1er mai 2017".


VIE PROFESSIONNELLE médecin massacré

Le meurtre du Dr Patrick Rousseaux à Nogent-le-Rotrou par un patient probablement schizophrène souligne une fois de plus la vulnérabilité du médecin qui reçoit seul ses patients parfois très dangereux. La communauté médicale est bien sûr très choquée, d'autant plus que la couverture médiatique de l'événement est des plus succincte même si localement l'émotion est majeure. La Ministre a au moins fait une déclaration, ce qui est déjà assez rare dans des situations comparables. Les cabinets médicaux du département d'Eure et Loir sont invités à fermer ce mardi 7 février.


VIE PROFESSIONNELLE haro sur les radiologues

Madame Lacaisse a décidé de taxer les radiologues. 50 millions d'euros, excusez du peu ! Ça n'a rien à voir avec la Convention, mais est permis par la loi qui lui donne tout pouvoir sur le sujet. Nicolas Revel est généreux : il aurait pu taxer 75 millions ! Les radiologues sont une des rares professions médicales à être au niveau des tarifs européens. Ils sont majoritairement en tarif opposable et ils sont probablement la profession médicale qui emploie le plus de personnel et investit beaucoup dans la technologie. Qui comprendra les mesures visant à pousser à la baisse d'investissement, au licenciement de personnel non délocalisable et au recours aux dépassements d'honoraires ?


LE POINT NOMENCLATURE le frottis de dépistage cervico-vaginal bientôt à taux plein

Les Généralistes (un peu) et les Gynécologues (beaucoup) et sans doute la Santé Publique pourront dire merci à Jean-Paul Hamon, président de la FMF, pour s'être battu comme un beau diable pour corriger une vacherie indiscutable de la Convention 2011 : la cotation du frottis de dépistage à demi tarif. En effet, le frottis de dépistage au cours d'une consultation sera bientôt modifiée de C, CS ou C2 + JKHD001 à taux plein. Actuellement, comme l'explique cette fiche mesure frottis validée en décembre 2016 en CHAP (Commission de Hiérarchisation des Actes et Prestations), le C ou CS + JKHD001 vaut 29,23 € et passera à 37,46€ probablement au mois de juin. C'est résumé sur cette "diapo cotation frottis". A noter que c'est valable pour le frottis tous les 3 ans.


+ 1% POUR LES SALAIRES dans les cabinets médicaux

La Convention Collective des Cabinets Médicaux va proposer une revalorisation de 1% de la grille des salaires des cabinets médicaux au 1er janvier 2017 (rétroactif par conséquent) lorsque l'avenant N° 70 sera signé. Le point passe ainsi à 7,45 €.


PETIT RISQUE Et si on en débattait vraiment ?

Etienne Caniard, ancien président de la Mutualité, regrette que Marisol Touraine et la gauche aient mis fin à la tentative de débat sur le petit risque au lieu de l'approfondir dans "Santé et protection sociale : et si Fillon posait les bonnes questions ?" et résume une partie importante du débat dans cette phrase : "Comment peut on prétendre d'une seule voix qu'il faut développer la prévention, agir plus précocement, notamment en tirant parti des progrès de la médecine prédictive et diagnostique, d'une part, et favoriser la prise en charge financière des pathologies lourdes une fois installées, d'autre part ? C'est pourtant ce que nous faisons. Il suffit de comparer le reste à charge pour les soins de ville, 454 euros par assuré et celui observé à l'hôpital, 44 euros (2). Faut-il chercher ailleurs les raisons profondes de la place beaucoup plus importante de l'hôpital en France que chez nos voisins, ou les motifs d'une fréquentation en hausse constante des urgences hospitalières ?" (texte en pdf)


RÉFORMER LA SÉCU Un débat pour la présidentielle

Martin Hirsch et Didier Tabuteau ont commis dans Le Monde daté du 16 janvier un article interpellant sous le titre "Créons une assurance maladie universelle". Leur proposition a l'immense avantage de mettre sur la table, immédiatement, les sommes indispensables pour réaliser leurs propositions en grande partie.


ZOLPIDEM DEMI STUPÉFIANT complications supplémentaires

C'est au JO du 7 janvier : "application d'une partie de la réglementation des stupéfiants aux médicaments à base de zolpidem administrés par voie orale" Le Stilnox et génériques seront dès le début avril en prescription sur ordonnance sécurisée, en toutes lettres, chevauchement seulement si précisé. Mais les 3 jours de limite de délivrance ne s'appliquent pas. L'ANSM a communiqué par un Point d'Information.


MÉDECINE SANS LIBÉRAL ? Palaiseau et Grigny illustratifs

A Grigny, c'est simple, l'ARS, madame Lacaisse, l'Ordre des Médecins, la Commune, le Département et l'Hôpital contractent pour "la mise en place d'une offre de médecine générale". On parie que les C réalisés seront plus proches de 60 que de 30 € tout compris ? A Palaiseau, la Mairie a carrément inauguré un Centre Médical avec 10 praticiens sans aucun médecin généraliste ou spécialiste. Mais rassurons nous, il y a une masseuse bien être. Heureux habitants !


CHOC DE SIMPLIFICATION on n'en sortira jamais

Un médecin nous envoie un questionnaire reçu pour un arrêt de travail avec le commentaire justifié suivant et un petit logo : "En PJ le très beau document déposé au secrétariat par un adhérent de la Mutuelle Nationale Territoriale et qu'il m'est demandé de remplir suite à 3 jours d'arrêt de travail pour syndrome grippal ! Comme quoi ils ont d'autres munitions que le tiers payant pour nous pourrir la vie..."


GRIPPES ET ALERTES La grippe suscite les débats

Le bulletin grippe S 04 annonce la décrue de l'épidémie grippale et chiffre un excès de mortalité toutes causes confondues de 11400 décès. La grippe a bien sûr suscité de multiples points de vues. Le jeune médecin quinquagénaire a pondu un post comptant les morts de la grippe : "Pourquoi les chiffres de mortalité grippale sont incompréhensibles" et aligne 3 chiffres 18 200 repris par la presse, 9 000 calculés par l'INVS et 431 de moyenne du CepiDc (certificats de décès). Christian Lehmann a rédigé un remarquable document de synthèse : "On va tous mourir" : Comment la com a tué la grippe...". Doc Gomi (Yvon Le Flohic) pose les études qui vont avec les bonnes questions dans "La grippe : réflexions d'un médecin généraliste" sans parler du SNJMG qui interpelle sur l'intérêt scientifique d'une éventuelle obligation vaccinale : "Vaccination anti grippale des soignants : Non à la démagogie, oui à la science !"


ASIP EXTRALUCIDE Un sondage qui explique tout

Des malintentionnés ont pu penser et même dire que l'Asip, bras armé de l'Etat, pourrait être responsable des errements des logiciels médicaux, du DMP et de la messagerie santé. Erreur ! Dans une grand messe dans les catacombes du Palais de Tokyo, la cause a été mise à jour grâce à un questionnaire Ipsos : c'est la faute au manque de formation des médecins comme le rappellent l'APM ou Le Généraliste. Personne ne s'est vraiment posé la question de l'intérêt de la formation à des solutions techniques sans intérêt réel.


ARNAQUE URPS Tout pour les parisiens

La réforme des régions a donné l'occasion à l'Etat de jouer au réformateur en pénalisant les régions regroupées sur le reversement de la cotisation obligatoire aux URPS de chaque médecin libéral (196 € maxi en 2017, remplaçants non concernés). Ces cotisations sont affectées selon le tableau de répartition des fonds ACOSS 2015-2016 qui montre les évolutions. Aquitaine et Grand Est en font vraiment les frais pendant qu'à l'inverse, la région Ile de France et Paca voient encore leur part grossir, ce qui est juste scandaleux contrairement aux petites régions à qui ça fait du bien.


SITES REMARQUABLES en médecine générale et plus :

Aujourd'hui, un petit focus sur un site de scores médicaux pour les fanatiques de ces derniers : "Scores" sur le site Masef (Médecins Auteurs de Sharewares Et Freewares).
Et un document des plus utiles : un pdf remplissable pour la MDPH qui permet à la fois de fournir des documents propres et de les sauvegarder sur son ordinateur.


LE COIN DU CARABIN

Les bons mots des patients : au retour de coloscopie le papy affirme "Docteur, je viens de subir une enculoscopie" !
Dominique Dupagne se moque, pas gentiment du tout, de l'Académie de Médecine. Il qualifie cette institution soutenue par Servier d'EHPAD de luxe dans "une chronique de la Tête au Carré" ( 3 mn )

Lickster, une application pour s'entraîner au cunnilingus. C'est en anglais, mais on comprend quand même.

Un médecin, exaspéré par la pub omniprésente sur la grippe, a réalisé une petite affiche de salle d'attente pour marquer son ras le bol : "La grippe vue par la Ministre de la Santé".

Nous sommes en 2018 et Google Corporation vient de proposer le premier robot-femme-secrétaire. Un jeune patron de PME français, qui se veut toujours à la pointe du progrès, en a fait l'acquisition et le vante à ses amis. L'un d'eux vient voir. Le robot se présente sous l'apparence d'une androïde magnifique blonde qui sait taper 300 mots à la minute, qui parle 8 langues étrangères et est dotée d'un cerveau encyclopédique ! - C'est formidable ! dit l'ami. Je suis impressionné. Dis-moi, j'aimerais beaucoup la tester en conditions réelles avant d'en acheter une moi aussi. Tu permets que je lui dicte un mémo dans ton bureau en privé ? - Bien sûr, vas-y, je serai à la machine à café. Cinq minutes plus tard, on entend des hurlements qui proviennent du bureau. Affolé, le patron songe soudain : « Merde, j'ai oublié de lui dire que sa bouche faisait taille crayon ! » (Document d'origine)

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale